UNE QUESTION D'ÉNERGIE

Comment cette toute petite aiguille peut-elle réduire l’anxiété, traiter l’insomnie, calmer les brûlements d’estomac, éliminer la fatigue, augmenter la libido, réduire les douleurs, régulariser les règles... et même faire tourner un fœtus mal placé?

Nos cerveaux rationnels sont perplexes. Et pourtant, cela fonctionne!

Dans le plus ancien traité de médecine chinoise connu, on retrouve déjà la physiologie du corps humain exposée selon un point de vue "énergétique". À travers ces textes vieux de 5,000 ans on comprend que l’énergie n’est pas une vague notion "ésotérique" telle qu’on la conçoit dans la culture occidentale mais une réalité concrète et définie. 

 

La théorie médicale chinoise nous enseigne que le corps est plus que ses composantes matérielles; il serait le siège d'une activité électrique intense, qu'elle appelle CHI, qui s'organise à l'intérieur d'un réseau complexe, qu'elle appelle MÉRIDIENS. 

Pour maintenir le corps en santé, le courant doit être bien distribué à travers tout le réseau.

La médecine chinoise  nous apprend comment guérir le corps à partir du corps lui-même.

Toute maladie, quelle qu'elle soit , est le signe d'une perturbation dans une partie de ce réseau. Le but du traitement  est de "rétablir le courant" dans toutes les parties du corps afin que chaque composante puisse accomplir sa fonction de façon optimale.

De l'Orient à l'Occident

Nous assistons à un véritable choc culturel! 

Il y avait fort à parier que cette médecine venue d'ailleurs serait accueillie avec beaucoup d'hésitation. La médecine scientifique forte de ses découvertes technologiques n'entend rien au pouvoir d'une simple aiguille.

Comment ce petit instrument peut-il à lui seul produire un tel effet ?

Le mode d'action de l'acupuncture demeure une énigme. Plusieurs hypothèses sont proposées dont la plus répandue est que la stimulation d’un point d’acupuncture favoriserait l'activité des neurotransmetteurs et des neuromédiateurs par le cerveau1  produisant ainsi un effet calmant sur la douleur. Cette hypothèse n’explique cependant qu’une infime partie ses applications. L’acupuncture ne traite pas que la douleur.

 

 

 

Après de nombreuses expérimentations tant en Europe qu’aux États-Unis ou en Asie, ce sont des biophysiciens allemands qui, en 2005, ont identifié pour la première fois des trajets particuliers qui ne sont ni des trajets veineux, ni des trajets nerveux et qui ne sont en relation avec aucune autre structure du corps. Les chercheurs ont fixé ces images sur pellicule en utilisant une caméra thermo graphique à rayonnement infrarouge .

Les circuits qui ont été mis en évidence par cette étude correspondent en tous points aux méridiens décrits dans les anciens textes de médecine chinoise. Selon ces chercheurs, cette étude "démontre l’évidence de l’existence des méridiens d’acupuncture et ouvre une porte sur la compréhension des transferts d’énergie dans le corps humain."2

 

Y aurait-il une façon différente de concevoir le corps humain? Un angle que l’Occident n’aurait jamais exploré? La théorie médicale chinoise semble le confirmer. 

Cette théorie qui aurait pris naissance 2,500 ans A.C. relèverait-elle d’une connaissance dont nous aurions perdu la trace? On se souviendra que, 2,500 ans avant notre ère, l’humain a aussi érigé des pyramides. De cela nous avons la preuve sans toutefois posséder l’explication. Les Anciens possédaient-ils une connaissance avancée des lois physiques? La médecine chinoise telle qu’élaborée à cette époque est-elle une autre expression de cette connaissance? La médecine chinoise serait alors une médecine avant-gardiste, une médecine du futur et non pas une médecine archaïque.

Continuer vers

2. BIOPHOTONICS in the infrared range reveal acupuncture meridian structure of the body.

Une sage médecine

La médecine chinoise bouscule nos certitudes.

5Sans%25252520titre_edited_edited_edited

Clinique d'acupuncture

L'Esprit et le 

Geste

"Laissez-nous prendre soin de vous!"

Tél: 819-821-4163

© 2020 par Suzanne Giguère.  Créé avec Wix.com

37 Boul Queen Victoria, Sherbrooke,                         

Qc. J1H3P4